Des pierres et des hommes - Sylvestre de la Guerche

Le grand-père de Sylvestre de la Guerche, Thibaud ou Theobaldus, désigné évêque de Rennes par une charte du Mont-Saint-Michel, est le fondateur d'une véritable lignée épiscopale : deux de ses fils et deux de ses petits-fils allaient lui succéder sur le siège de Rennes ! C'est à cette époque que le pape Grégoire VII lance précisément une grande réforme visant à purifier les mœurs du clergé : il décrète en 1074 que seuls peuvent être ordonnés ceux qui ont d'abord vœu de célibat. C'est une époque de confusion et de conflits.


Sylvestre de la Guerche, un seigneur guerrier,  avait été marié et avait deux fils, Guillaume et Geoffroy. Après la mort de sa femme, il est élu évêque de Rennes en 1076, mais destitué deux ans plus tard, au motif qu'il n'avait pas été ordonné au préalable. Il est très vite rétabli sur le siège de Rennes et devient un partisan actif de la réforme grégorienne.


C'est au début de l'année 1084 que le comte de Rennes Geoffroy le Batard cède à Sylvestre de la Guerche, évêque de Rennes son droit de haute justice, notamment dans la paroisse de Bruz. Sylvestre meurt en 1096. On suppose que le premier manoir, appelé alors Hôtel Saint-Armel fut édifié pendant son ministère. Sylvestre est en tout état de cause le premier seigneur historiquement connu du Manoir de Saint-Armel.


Source : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne dédié à la nation bretonne, par M. Ogée, 1780

Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne dédié à la nation bretonne, par M. Ogée, 1780





PDF | Permalien